Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

30/06/2016

Batterie pour Asus X75V pas cher

Sur le marché de plus en plus prisé sur PC portable "gamer", Acer tente depuis quelques mois de tirer son épingle du jeu avec sa gamme Predator. Cette version 17 pouces sera-t-elle aussi séduisante que la version 15 pouces récemment testée ?
Présentée lors de l'IFA 2015, la gamme Predator d'Acer se compose notamment de différents PC portables. Nous avons eu l'occasion de tester le Predator 15 pouces en mars 2016 et nous avons clairement été bluffés par sa qualité. C'est désormais au tour de son grand frère de 17 pouces de passer dans notre labo. Proposée aux alentours de 2000 €, cette version haut de gamme du Predator 17 embarque un CPU Intel Core i7, une GeForce GTX 980M en guise de carte graphique et 16 Go de mémoire vive. De quoi, sur le papier, jouer dans d'excellentes conditions.
Le Predator 17 reprend le design du Predator 15 et l'on se retrouve devant un châssis sous influences multiples, entre les ROG d'Asus et les machines d'Alienware. Le résultat, s'il manque d'originalité, est très efficace et l'on fait face à un pur produit "gamer", mais qui évite la surenchère de néons et de couleurs douteuses. Le revêtement en gomme autour du châssis est très agréable au toucher et retient étonnamment peu les traces de doigts, tout en proposant une véritable impression de solidité.
Le clavier est lui aussi tout à fait semblable à celui du Predator 15 et l'on retrouve donc des touches de type chiclet, bien espacées et qui offrent un très bon confort de frappe. On profite également d'un rétroéclairage dynamique et coloré, qu'il est possible de régler via un logiciel conçu par Acer. Juste à gauche du clavier, cinq touches dédiées aux macros peuvent être réparties sur 3 profils différents (pour un total de 15 raccourcis configurables). Notons également la largeur du touchpad et sa glisse confortable. Un bon point, même si ce genre de PC est surtout appelé à être utilisé avec une souris.
Lorsque l'on retourne la machine, on découvre une trappe très facilement démontable (deux vis à retirer) qui permet d'accéder à une partie des composants. On profite ainsi de deux emplacements libres pour de la RAM en DDR4, d'un HDD pré-installé et d'un autre emplacement qui peut accueillir un second SSD au format M.2 PCIe.
Enfin, comme le Predator 15, le Predator 17 est livré avec un ventilateur supplémentaire, qui peut s'installer en remplacement du lecteur/graveur de DVD. Ce dernier permet de diminuer légèrement la température du PC, mais fait en contrepartie monter le bruit. Ainsi, sans ce ventilateur, on relève un point de 41°C à l'avant, et 44,3°C à l'arrière, le tout pour un volume sonore de 40 dB. On entend donc un souffle diffus et continue.
Lorsque l'on ajoute le ventilateur, la température à l'avant baisse de 1°C, mais monte assez largement à l'arrière. Le bruit, quant à lui, passe à 41 dB. On note donc peu de différences avec et sans cet accessoire supplémentaire. Batterie Asus X75V ,

Plus gênante, en revanche, est la façon dont le ventilateur se met souvent en marche, quand bien même le PC est peu sollicité. Il arrive en effet que la soufflerie s'active alors que l'on est sur le bureau de Windows 10.

Le Predator 17 bénéficie d'un écran mat IPS de 17 pouces affichant une définition Full HD (1920 x 1080). Ce sont un format et une définition impeccables pour jouer dans de bonnes conditions, d'autant plus que la dalle mate permet de bénéficier d'une excellente lisibilité.
Le bilan technique de cet écran est en tout cas très bon. La colorimétrie frise ainsi la perfection, avec une température des couleurs à 6490 K, soit un chiffre extrêmement proche de la norme à 6500 K. Le delta E (écart entre les couleurs affichées et les couleurs parfaites, considéré comme excellent en dessous de 3) monte quant à lui à 4,5. On profite d'un rendu des couleurs très équilibré et assez fidèle. Également appréciable, la luminosité maximale monte à 390 cd/m², tandis que le contraste de 860:1 reste très correct pour ce type de machine. Enfin, la courbe gamma est stable, signe de noirs profonds et de blancs bien définis. Juste à gauche du clavier, 5 touches dédiées aux macros peuvent être reparties sur 3 profils différents (pour un total de 15 raccourcis configurables).

L'immense majorité des PC portables dits "gamers" sont équipés du même processeur. Nous avons donc affaire à un solide Intel Core i7 6700HQ, CPU 4 à cœurs affichant des fréquences allant de 2,6 GHz à 3,5 GHz. Sans grande surprise, il offre d'excellentes performances et permet à notre indice de puissance — basé sur une série de benchmarks — d'être très élevé.
Le Predator 17 est donc à l'aise dans tous les usages, du plus simple au plus poussé (bureautique, web, montage vidéo, retouche photo, création musicale...). Il est très difficile de le prendre en défaut. On profite bien entendu d'un Windows 10 très fluide, qui démarre en 13 secondes et s'arrête en 11 secondes. Batterie Asus X71SL ,
Le Predator 17 est proposé en deux versions par Acer : une première équipée d'une carte graphique GeForce GTX 970M (3 Go de GDDR5), une autre avec une 980M (4 Go de GDDR5), un peu plus chère. C'est cette dernière que nous testons ici. C'est donc la carte la plus haut de gamme que l'on peut trouver sur un PC portable, si l'on excepte les quelques "monstres" sous GTX 980, comme le MSI GT72S Dragon Edition. Là encore, sans grande surprise, les performances sont très bonnes et l'indice de puissance élevé.
En plus d'un benchmark sous 3D Mark, nous avons également lancé quelques jeux en 3D, en Full HD avec un niveau de détails au maximum pour les résultats suivants : 42 images par seconde sur Metro Last Light, 37 i/s sur Crysis 3, 95 i/s sur Battlefield 4, 54 i/s sur The Witcher 3 et 120 i/s sur Tomb raider. Bref, comme vous pouvez le constater, l'expérience vidéoludique est excellente et presque sans compromis.
Avec plus de 4 cm d"épaisseur et 4,1 kg sur la balance, on ne peut pas vraiment dire que le Predator 17 soit une machine passe-partout. Sur ce créneau, nous sommes au même niveau qu'un ROG G752 d'Asus. Ceci étant dit, le critère de la transportabilité n'a que peu d'importance ici, ce type de machine étant destiné à rester avant tout posé sur un bureau.

En mars 2016, nous avons été bluffés par l'autonomie du Predator 15, qui dépassait aisément les 5 heures sous Netflix, soit un excellent score pour un PC portable gamer. Quelques mois plus tard, le bilan est moins enthousiasmant avec le Predator 17 : notre test de lecture sous Netflix (sous Chrome, luminosité à 200 cd/m², casque branché) atteint 3h05. Un chiffre qui reste cependant bon par rapport à des machines concurrentes : le ROG G752 ne dépasse pas 2h19 et le GT72 Dragon Edition, 1h49.
Comme souvent avec les PC portables, la partie audio est en demi-teinte. La sortie casque est ainsi de bonne qualité, avec une distorsion faible (0,03 %) et une bonne puissance de sortie (112 mV rms). L'ensemble du spectre sonore est bien restitué. Batterie Asus X52J ,
Côté haut-parleurs, le bilan est en revanche bien plus mitigé. À l'image du Predator 15, le Predator 17 dispose d'un subwoofer sous son châssis, ce qui permet, à l'oreille, de profiter de quelques basses qui ont cependant tendance à vite saturer. Une fois les haut-parleurs passés en labo (graphique ci-dessus), on constate une domination nette des médiums et des hauts-médiums. Seule la voix passe correctement.

09:45 Publié dans Passions | Lien permanent | Commentaires (0)

28/05/2016

neuve Batterie pour Asus A42-G75

Toshiba de l'ordinateur portable d'affaires Z40 est particulièrement en particulier nous convainc avec impressionnant avec ses grands runtimes de la batterie. Dans notre examen approfondi, nous vérifions si le compagnon exactement pas cher très léger et compact, et pourtant pas satisfait aux exigences élevées de son groupe cible.
Avec les modèles Tecra Z40-C-XXX, Toshiba a recréé la série d'affaires de 14 pouces qui repose entièrement sur la dernière plateforme Skylake d'Intel. Au moment du test, le site Web de Toshiba répertorié onze variantes. Par exemple, vous pouvez choisir entre différents modèles i5 et i7 pour le CPU, alors que 4 à 16 Go sont proposés en termes de RAM. De toute évidence, toutes les variantes disposent les graphiques Intel HD intégrée au processeur, qui est complété par une Nvidia GeForce 930m dans deux d'entre eux. En dehors de deux variantes qui viennent avec classique 500 Go HDD, la plupart des modèles utilisent les SSD avec 128 ou 256 Go. Contrairement à notre modèle d'essai, plusieurs des nouveaux Tecras disposent d'un module de communication mobile et un slot SIM.

En accord avec les ordinateurs portables professionnels, Windows 7 Professionnel est pré-installé, même si un DVD avec Windows 10 Pro avec droits de déclassement est inclus. De plus, tous les modèles partagent le même écran, le cas, la connectivité, évolutivité, Wi-Fi, le son, les périphériques d'entrée, des fonctions de sécurité, et la batterie. Le modèle de test coûte environ 1200 euros (1342 ~ $).
Depuis le boîtier, d' autres équipements, périphériques d'entrée et haut - parleurs sont de la même chose que le prédécesseur, nous nous référons à son examen pour obtenir des informations à ce sujet.

Nous avons sélectionné des représentants de 14 pouces d'affaires les plus populaires pour une comparaison. Outre le Dell cher avec un affichage 1440p brillant, les variantes testées sont de même prix que notre modèle d'essai à environ 1300 à 1400 Euros (1454 ~ $ à ~ 1566 $). Ce sont les rivaux:
Nous avons déjà décrit la connectivité presque identique dans l' examen de son prédécesseur et de montrer les images ici. Comme cela a déjà été mentionné, le Tecra Z40-A-106 n'a pas de logement de carte SIM.
L'écran mat de 14 pouces dispose d'une résolution de 1920x1080 pixels. Cela donne une densité de pixel de 157 PPI excellente, ce qui ne semble même pas granuleuse aux utilisateurs avec de très bons sites pour les yeux. La technologie IPS est utilisé pour des angles de vision larges et potentiellement de bonnes couleurs. La luminosité maximale est légèrement supérieure à la moyenne du courant (et parfois beaucoup moins cher) ordinateurs portables de bureau. Notre T460 est trop sombre en raison de son prix, alors que le EliteBook 840 G3 et le E7470 Latitude sont tous les deux au moins 30% plus lumineux.

Une distribution de luminosité de 86% est bien. Lors de l'affichage d'une image entièrement noire à la luminosité maximale, la lumière brille partiellement à travers sur le côté gauche (opacifiant). Toutefois, cela ne se remarque pas dans les scénarios de tous les jours.
Valeur de noir du modèle de test de 0,52 cd / m 2 est légèrement trop élevé, mais pas remarquablement différent des autres appareils. En conséquence, le contraste calculé de 517: 1 est pas grande, malgré la bonne luminosité. Parmi les dispositifs de notre groupe de comparaison, le Dell Latitude effectue de loin le meilleur. Avec une faible valeur noir et une très haute luminosité, il réalise un fantastique 1462: 1. Bien que notre EliteBook (en variante de panneau TN) est nettement plus lumineux que le Toshiba, sa valeur de noir de 0,65 cd / m 2 est encore pire, ce qui donne un contraste similaire. Même subjectivement, noir apparaît un peu trop gris, mais cela ne se remarque pas lorsque les éléments lumineux s'affichent en même temps. Batterie Asus A42-G75 .

écarts de couleur de 3,45 (ColorChecker) et 2,28 (niveaux de gris) out-of-the-box sont également intéressants pour un panneau IPS. éditeurs d'images d'amateurs pourraient au moins commencer avec notre modèle d'essai sans calibration ou de profilage. Dans notre groupe de comparaison, seul le Dell E7470 réalise également bien. la couverture de 55% du grand espace professionnel de la couleur AdobeRGB est bon, mais pas très bon. Comme l'affichage du Dell prouve, cela peut être mieux aujourd'hui. Il couvre 96% de la, très répandue espace couleur sRGB plus petit, alors que notre modèle d'essai atteint "seulement" 84%.
Matt et raisonnablement lumineux - L'écran du Z40 remplit ces deux exigences pour le travail en plein air sans effort. Nous avons testé l'appareil sur une journée ensoleillée. L'image de gauche représente le pire des cas, tandis que l'entrée de la maison était derrière nous dans l'un sur la droite.
Merci à l'angle stable panneau IPS affichage étonnamment de notre appareil, vous pouvez déplacer tout à fait librement devant l'écran. Il n'y a guère de luminosité et de contraste des pertes gênantes de 45 degrés vers les côtés. Si vous regardez l'écran du haut, les angles de vision sont légèrement plus petits, mais ils sont encore plus de bas que de côté. Même à des angles extrêmes, les couleurs ne changent guère et l'effet apparaît plus petit à l'œil nu que sur les images de coin de notre collage angle de vision.
Étant donné que le Toshiba Z40 manque une carte graphique dédiée, il est apparemment fait pour une utilisation bureautique et devrait être capable de gérer facilement presque toutes les applications de bureau. Merci à Hyperthreading, 8 Go de RAM et SSD, il devrait également être en mesure de travailler en douceur avec exigeant des logiciels tels que Adobe Photoshop.
La plus courante et bien connue Intel Core i5-6200U (2 x 2,3 à 2,8 GHz, TDP 15W) est un processeur dual core frugal avec Hyperthreading de l' architecture Skylake actuelle d'Intel. Il est idéal pour le bureau et l'utilisation d'affaires, mais peut également gérer exigeant logiciel.

A notre grande surprise, le modèle d'essai est faible dans Cinebench R11.5 et R15 et rate les scores attendus de loin. En outre, plusieurs pistes ont donné des résultats sensiblement différents. Nous ne pouvons exclure que cela en raison de processus exigeant de fond. En outre, ce phénomène ne correspond pas avec les résultats tout à fait normaux dans les repères de physique de 3DMarks 11 et 2013. Lors de l'exécution Cinebench R15 (de multi core) dans une boucle, les deux cœurs fonctionnent toujours à l'horloge Turbo spécifiée de 2,7 GHz. Les résultats très fluctuants ne tombent pas plus loin sur la batterie.
Merci à un CPU puissant, 8 Go de RAM, et surtout le SSD, le Toshiba est toujours sensible. Le système démarre et ouvre rapidement des programmes. multitâche lourd est nécessaire pour provoquer des retards lors de la commutation entre les tâches.

Le Dell Latitude surpasse les trois concurrents, y compris notre modèle de test dans PCMark 8, ce qui pourrait être dû à sa i7-6600U légèrement supérieure en combinaison avec les meilleures performances 4K en lecture de tous les disques SSD dans notre groupe de comparaison. Il est surprenant que notre modèle d'essai peut maintenir ce bien, en dépit de son CPU plus faible et bien pire 4K performance. Si vous comparez les scores de tous les ordinateurs portables examinés avec i5-6200U et SSD, mais sans une carte graphique dédiée, notre Toshiba arrive deuxième de -8% et réalise 18% de mieux que le dispositif de fond placé. Batterie Asus A42-G55 .
Alors que le lecteur de Toshiba est un SSD de M.2, il est connecté uniquement via SATA 3. Ainsi, vous ne pouvez pas attendre beaucoup plus de 500 Mo / s en lecture séquentielle. Comme déjà mentionné, les scores de lecture sont assez décevants ASS SSD et CrystalDiskMark 3.0 et notre modèle d'essai se classe dans le dernier dans notre groupe de comparaison (alors que le score d'écriture moins important est légèrement meilleure). Le 4K performances de lecture (4K Read, 4K-64 Lire) en particulier, ne répond pas aux attentes d'un SSD moderne. Toutefois, cela ne devrait avoir qu'un faible impact sur les performances de tous les jours - la chose importante est qu'il est un SSD.
Le intégré Intel HD 520 GPU n'a pas été conçu pour les tâches exigeantes graphiques. Il gère les tâches 2D facilement et efficacement l'énergie. Bien que des vidéos 4K peuvent être décodés par le matériel et ainsi être affichés à 60 Hz en théorie, le signal atteint seulement 30 GHz sur les écrans externes depuis l'ordinateur portable ne dispose pas HDMI 2.0 et DisplayPort. Nous avons comparé les performances du GPU à d' autres portables avec i5-6200U et a remarqué qu'il est de 9% inférieur à la moyenne (3DMark 11) et obtient l' un des endroits bas. Ce n'est pas grande, mais pas important et est causé par l'absence d'un second module de RAM (seulement RAM à un seul canal).
Les lecteurs attentifs auront déjà savoir ou supposer que même un peu plus exigeants joueurs devraient chercher un ordinateur portable avec une carte graphique dédiée, depuis le Intel HD 520 ne peut pas gérer les jeux intenses en cours, graphique. Cependant, les tireurs 3D tels que "Counter-Strike GO" sont possibles avec fortement réduit la qualité de l' image, et de nombreux jeux avec imagerie isométrique tels que "FIFA 16", "Diablo III" ou "StarCraft II" (actuellement: "Legacy Of The Void ») souvent même fonctionner sans problème avec des réglages élevés.
Quel que soit le profil énergétique sélectionné, le ventilateur de l'Toshiba Tecra est toujours active et audible à partir d'une distance normale dans des environnements calmes. Pendant le surf ou autre charge modérée, il ne reçoit pas fort et il devrait rester comme cela dans la pratique. Si vous insistez sur l'ordinateur portable avec Prime95 et FurMark, il faut un certain temps jusqu'à ce que les ventilateurs accélèrent étape par étape. Le Z40 est audible à une distance sensiblement plus maintenant, mais le bruit de froissement légèrement à haute fréquence ne devient jamais ennuyeux.
Vous ne devez pas vous soucier de la température de surface très élevées. Même sous la charge prolongée, le Toshiba Tecra Z40-C-106 n'atteint un maximum de 35 ° C (~ 95 ° F) sur le dessus et le dessous et il est donc possible d'utiliser l'appareil sur les genoux. Le repose-mains ne dépasse pas confortable 30 ° C (~ 86 ° F).

Lors de notre test de stress avec Prime95 + FurMark, l'ordinateur portable pourrait maintenir une fréquence d'horloge d'environ 2,6 GHz dans ce scénario irréaliste. Bien que ce soit légèrement inférieur à celui du dual core Turbo de 2,7 GHz, il n'Accélérateur pas. La CPU ne dépasse jamais 55 ° C (~ 131 ° F).
Par rapport à tous les appareils de 14 pouces avec i5-6200U que nous avons examinés jusqu'à présent, la consommation d'énergie est légèrement inférieure à la moyenne dans tous les scénarios de charge en dehors de Idle moyen et veille. Dans les scénarios de faible charge, seul le ThinkPad T460 et notre HP EliteBook 840 G3 sont encore plus frugal, tandis que le Dell Latitude E7470 est le plus avide de pouvoir. L'adaptateur d'alimentation de 65 watts est toujours adéquate.
Une batterie longue durée est attendue de portables professionnels très mobiles et notre modèle de test est meilleur que prévu. Il fonctionne mieux parmi notre groupe de comparaison dans tous les tests. Rien de surprenant compte tenu de sa capacité de la batterie. Avec 64 Wh, le Toshiba Z40 apporte la plus grande capacité de la batterie, tandis que le Lenovo T460 et la HP 840 ont à voir avec 46 Wh et le Dell E7470 est équipé d'une batterie 55 Wh.

Dans le réaliste essai Wi-Fi ( Nos critères de test ), le Z40 dure plus de neuf heures à luminosité moyenne, se classe en troisième et dépasse la moyenne de 26% par rapport à tous les ordinateurs portables de bureau de 14 pouces avec processeur arbitraire et SSD que nous avons examinés jusque là.
Comme dans le précédent, il existe en effet plusieurs points critiques. Les plus importants sont les dispositifs d'entrée qui ne sont pas tout à fait adapté à cette catégorie. Le clavier dispose d'une rétroaction bas et nous aurions préféré un touchpad classique au lieu du ClickPad. Les haut-parleurs simplement médiocres ne sont pas importants. Cependant, contrairement à la Z40-A-147, on ne peut guère se plaindre de l'affichage. Les scores de Cinebench fortement fluctuants et généralement trop faibles sont inexplicables. Batterie Asus G55VW .

Ceux qui aiment les pros et ne considère pas les périphériques d'entrée trop importante trouveront une bonne alternative aux concurrents avec note similaire dans le Tecra.

Le nouveau Toshiba Tecra Z40-C-106 peut marquer avec sa lumière, élégant et mince affaire, la connectivité, des fonctionnalités de sécurité, et last but not least ses runtimes batteries énormes.

18:59 Publié dans Passions | Lien permanent | Commentaires (0)

14/11/2015

nouvelle batterie pour Asus A42-G74

Toshiba étend sa gamme Satellite, avec ce nouveau PC portable proposé à un prix intéressant. Hélas, la qualité de son écran et des performances inégales ne lui permettent pas vraiment de briller.
Équipé d'une prise Jack pour un casque-micro, le Toshiba Satellite C55-C-1F0 affiche également un large haut-parleur juste au-dessus de clavier. Hélas, le son délivré est franchement médiocre : le volume maximal est assez faible, la distorsion arrive rapidement et les aigus ainsi que les basses brillent par leur absence.
Dans ce domaine ainsi qu’en multitâches pas trop poussé, il délivre des prestations correctes avec ses 4 Go de mémoire vive et son processeur basse consommation Core i3-4005U Haswell dont les limites se révèlent sous les logiciels gourmands en ressources CPU.
Autrement dit, un tel duo convient bien à de la bureautique/surf sur Internet notamment. Bien sûr, il est possible de visionner des photos et vidéos sur ce portable, mais aussi d’y jouer. La carte graphique dédiée GeForce 920M d’entrée de gamme est en effet embarquée. En pratique, des jeux peu gourmands en ressources 3D peuvent être pris en charge.
En matière de connectique, cet ordinateur est bien pourvu. On retrouve en effet intégrés une sortie HDMI utile pour le relier facilement à un moniteur ou une TV par exemple, des ports audio et Ethernet, des modules sans-fil Wi-Fi n et Bluetooth 4.0 pour des connexions et communications à distance ainsi que 3 USB tous compatibles à la fois USB 2.0 et USB 3.0, les USB 3.0 garantissant des transferts plus rapides qu’en USB 2.0 si des périphériques USB 3.0 y sont connectés.
L’un des USB 3.0 étant équipé de la technologie Sleep’n’Charge, il est possible de l’utiliser pour recharger un petit appareil, et ce même si le PC est en veille ou éteint. Également de la partie, la technologie Intel Wireless Display permet elle de diffuser sur une TV WiDi ou reliée à un boitier adéquat du contenu présent sur le PC, et ce à distance et sans-fil.
<p>Côté stockage, Toshiba opte dans le cas présent pour un disque dur dont la capacité importante de 1000 Go satisfera de nombreux utilisateurs en pratique.
Quant à l’écran, il adopte un traitement brillant sensible aux reflets mais qui ravive les couleurs, un format 16/9ème bien adapté à la lecture de vidéos ainsi qu’une définition de 1366x768, en somme des caractéristiques classiques pour un 15.6 pouces. Batterie Asus A32-K52 .

Ce PC portable Satellite de Toshiba est, à première vue, une véritable machine d'entrée-milieu de gamme. Son tarif est en effet fixé à moins de 500 € et on profite donc d'une configuration et d'un design éloignés d'un produit premium : châssis en plastique, processeur Intel Core i3, carte graphique GeForce 920M de chez Nvidia, ou encore absence de SSD, au profit d'un disque dur de 1 To. Mais la qualité de l'expérience utilisateur est-elle tout de même satisfaisante ?
« Le plastique, c'est chic » pourrait-on dire en voyant pour la première fois le Toshiba Satellite C55-C-1F0. La conception de la machine est en effet en parfaite cohérence avec son positionnement tarifaire et vous ne trouverez pas la moindre trace d'aluminium ou d'un quelconque matériau noble sur son châssis.
Ne faisons cependant pas preuve de mauvaise foi, puisque l'ensemble est étonnamment agréable à l'œil. L'effet « brossé » sur le capot et autour du clavier y est sans doute pour beaucoup, mais pas seulement : les bords autour de l'écran sont plutôt discrets, le plastique ne craque pas et l'ergonomie générale est bonne. On profite en effet d'un clavier chiclet équipé d'un pavé numérique très confortable — mais sans rétroéclairage —, ainsi que d'un touchpad certes un peu petit, mais profitant d'une glisse rapide et précise.
En y regardant de plus près, cependant, on découvre quelques défauts. La charnière de l'écran ne semble pas être d'une solidité à toute épreuve, tandis qu'une fois l'ordinateur fermé, le jeu entre la dalle et le corps de l'appareil est assez présent. On constate aussi des arêtes très tranchantes à l'avant et sur les côtés, qui ne sont pas très agréables sous la paume.
Côté connectique, rien à signaler, on reste dans du standard pour cette gamme de machines : 2 ports USB 3, 1 port USB 2, une sortie HDMI, un port Ethernet, un lecteur de carte SD et une entrée/sortie Jack pour un casque et/ou micro.
Le niveau de chauffe reste quant à lui assez bas, avec un point chaud constaté à 45,3 degrés. Dommage cependant que la partie droite du clavier monte un peu trop en température lorsque la machine est beaucoup sollicitée, ce qui nuit au confort de frappe. Le niveau sonore ne dépasse en revanche pas les 37 dB et l'on profite donc d'un PC très silencieux, quelles que soient les circonstances.Le Satellite C55-C-1F0 profite donc d'une construction globalement bonne malgré quelques ratés.
Dès l'allumage, on comprend tout de suite que l'écran de ce Toshiba Satellite sera son talon d'Achille. Difficile d'être surpris, cependant, lorsque l'on sait que l'on a affaire à une dalle TN de 15,6 pouces, affichant une définition de 1 366 x 768 pixels. Angles de vision médiocres, luminosité faible, couleurs très froides… Avant même de poser notre sonde, on sait. Batterie Asus A42-G74 .
Comme prévu, les chiffres ne nous font pas mentir : taux de contraste de 393:1, luminosité maximale bloquée à 233 cd/m2 et température des couleurs de 11 360 K (6 500 K attendus). Petite cerise sur le gâteau, le Delta E moyen monte à 12,2. On rappelle que le Delta E (dE) représente l'écart entre les couleurs mesurées et les couleurs idéales et doit être inférieur à 3 pour être considéré comme bon. Bref, les blancs sont presque bleus, les noirs tirent vers le gris et la fidélité est aux abonnés absents. Et inutile de préciser qu'il sera quasiment impossible de travailler correctement dans un environnement extérieur avec un poil de soleil.
La configuration reçue en test comprend un processeur Intel Core i3-4005U, 4 Go de mémoire vie, une carte graphique Nvidia GeForce 920M et un disque dur de 1 To à 5 400 tr/min.
Entre un processeur double cœur cadencé à 1,7 GHz de génération Haswell, seulement 4 petits gigaoctets de RAM et un disque dur mécanique tournant à 5 400 tours par minute, on ne peut pas dire que l'on espérait des performances inoubliables sur ce PC portable. Comme pour l'écran, nos craintes sont globalement justifiées : la machine accuse régulièrement quelques lenteurs, notamment dans le lancement d'applications et le traitement de tâches impliquant des accès au disque dur (compression sous Winrar, par exemple). Le démarrage de l'OS prend presque 25 secondes, tandis qu'il s'éteint complètement en 19 secondes.
Malgré ces quelques soucis de lenteur et un indice de performance franchement bas, cette configuration reste suffisante pour un usage bureautique assez poussé, un peu de retouches graphiques ou vidéo légères, et bien entendu du surf sur le web. Reste tout de même que l'on regrette l'absence d'un disque dur un peu plus rapide, voire d'un SSD, ce qui lui aurait franchement permis de gagner quelques points.
Vous espérez jouer à quelques titres récents et en 3D sur le Toshiba Satellite C55-C-1F0 ? Oubliez tout de suite. Malgré le joli autocollant « Nvidia » sous le clavier, la carte graphique 920M ne permet pas vraiment de profiter d'un jeu, à moins d'aimer le rétro-gaming ou le pixel-art. En revanche, aucun souci pour décompresser et lire des vidéos, quel que soit le format.
Avec ses 2,2 kg et ses 23,5 mm d'épaisseur, on ne peut pas dire que la machine rentre dans la catégorie des Ultrabook. Cependant, elle reste suffisamment compacte pour être transportée sans souci dans un grand sac, d'autant plus que son chargeur est de petite taille. L'autonomie est quant à elle honnête, puisque notre test de lecture vidéo (visionnage d'une série Netflix, écran à 200 cd/m², casque branché) atteint les 176 minutes. On peut également tabler sur 6 heures d'utilisation polyvalente.
Équipé d'une prise Jack pour un casque-micro, le Toshiba Satellite C55-C-1F0 affiche également un large haut-parleur juste au-dessus de clavier. Hélas, le son délivré est franchement médiocre : le volume maximal est assez faible, la distorsion arrive rapidement et les aigus ainsi que les basses brillent par leur absence. Batterie Asus A42-M70 .

13:40 Publié dans Passions | Lien permanent | Commentaires (0)