Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

13/09/2014

Batterie Dell Latitude E5520 7200mAh

Lancée par Gbatteries Systems Inc., la BatteryBox (50Whr, 12 000mAh) va être en mesure d’offrir un surplus d’autonomie de 12 heures au MacBook Air, de 6 heures au MacBook Pro, et peut également recharger un iPhone 8 fois avant de tomber en rade de jus. Ensuite, il faudra compter environ 4h30 pour recharger cette BatteryBox à 80%, et 9 heures pour arriver à un niveau de charge de 100%, via microUSB. Elle exploite un module nommé BatteryOS, qui va lui permettre d’assurer des cycles de recharge durant 5 ans environ, et ce sans être marquée par la moindre dégradation de sa batterie.

Exploitant un adaptateur MagSafe2, la BatteryBox ne va pas recharger les batteries des ordinateurs Apple, mais leur dispenser l’énergie nécessaire à leur bon fonctionnement. Néanmoins, il est possible de lui adjoindre un adaptateur USB pour justement autoriser la recharge de terminaux USB.

La batterie Externe Dual USB iFANS est l’accessoire indispensable pour recharger vos appareils mobiles en déplacement (pas seulement les appareils Apple) !! Son énorme capacité de 11200 mAh vous permet de recharger complètement jusqu’à 6 fois un iPhone 4s/5/5c/5s et 80% d’une tablette iPad par exemple.

Grâce à sa double sortie USB et sa capacité conséquente de 11200 mAh, vous pouvez recharger complètement deux smartphones en même temps! Utilisez la sortie de 1A pour les smartphones et celle de 2.1A pour les tablettes, c’est aussi simple que cela ! (Lien boutique).
Selon le pas toujours bien renseigné Digitimes, Apple chercherait à automatiser au maximum la production de ses produits et c’est la batterie de l’iPhone qui pourrait être entièrement automatisée. Dès cette année, plus aucun ouvrier ne travaillerait sur les chaînes qui produisent la batterie selon le site taïwanais.

D’après nos informations, la production des batteries est déjà largement automatisée. De fait, l’assemblage des composants qui composent la batterie est déjà une opération menée par des robots. Dans le cas de l’iPhone toutefois, il est possible que la dernière étape, celle qui consiste à souder le connecteur et à coller un autocollant sur la batterie, soit encore faite à la main.

On peut comprendre que c’est cette ultime étape qui serait automatisée, pour une fabrication qui serait désormais entièrement menée sans intervention humaine. Dès lors, seul l’assemblage final serait encore fait manuellement sur un iPhone, tous les autres composants étant déjà produits par des robots.

 

Avec un tel niveau d’automatisation, Apple pourrait déplacer plus facilement les chaînes de production dans un autre pays, et pourquoi pas aux États-Unis, comme elle l’a fait avec le nouveau Mac Pro. Même si les salaires ont augmenté en Chine, le pays reste le plus efficace pour produire vite et produire beaucoup et il est probable qu’Apple ne change pas de pays pour produire ses iPhone.
On peut en revanche imaginer qu’une partie de la main d’œuvre exploitée sur les chaînes de production de batterie pourra être réaffectée à d’autres chaînes, comme celle de l’assemblage final justement. Les iPhone 5 et 5s ont connu quelques problèmes de production, en particulier à leurs lancements, notamment à cause du rythme trop élevé. Plus d’ouvriers sur cette étape cruciale pourrait permettre à Apple d’augmenter la qualité de ses finitions.

Le fabricant Macally est historiquement spécialisé dans les accessoires pour Mac, mais le succès des périphériques mobiles Apple a changé la donne. Désormais, l’entreprise propose toute une gamme d’accessoire pour iPhone, iPad et iPod touch et bien évidemment, les batteries portables sont désormais un incontournable de tous les fabricants d’accessoire. Nous avons testé la batterie Macally mBP30L, un modèle qui dispose de sérieux arguments, mais qui souffre aussi de quelques défauts.

Une batterie tout-en-un La batterie de Macally offre une capacité de 3 000 mAh, ce qui n’est pas vraiment une prouesse avec des dimensions de 9,7 x 7,4 x 1,7 cm pour un poids d’environ 90 grammes. En comparaison, c'est autant que la batterie PocketCell Duo d'Innergie beaucoup plus compacte (cf. notre test). Le modèle mBP52L est plus intéressant puisque pour les mêmes dimensions et quelques grammes de plus, cette batterie offre une capacité de 5 200 mAh.

La particularité de la batterie mBP30L de Macally est d'intégrer un câble Lightning et un câble Micro-USB. Elle permet ainsi de recharger les iPhone 5/5c/5s, l'iPod touch 5g ainsi que l'iPod nano 7G directement. Tous les smartphones utilisant un connecteur Micro-USB peuvent également être rechargés. En revanche, on évitera d'utiliser ce modèle pour recharger un iPad. En effet, la sortie Ligthning est ici limitée à 1 ampère alors qu'elle peut monter à 2,1 ampères sur le modèle mBP52L, plus rapide pour charger la tablette Apple. Dans tous les cas, l'intensité du courant ne dépasse pas 0,5 A sur le port Micro-USB. En revanche, le port USB proposé en plus peut fournir 1 ampère (1A).
Outre les câbles Lightning et Micro-USB intégrés, la batterie Macally dispose donc d’un port USB permettant de recharger n’importe quel autre périphérique USB à l’aide d’un câble et d’un port Micro-USB servant à recharger la batterie.

Pour cela, il faudra utiliser le câble USB vers Micro-USB fourni avec. Sur la face avant, un bouton unique permet à l’aide d’une pression rapide de connaitre la capacité actuelle : cinq LED blanche indiquent le niveau de charge de la batterie par tranche de 20 %. Une pression de deux secondes permet de lancer la recharge d’un périphérique Lightning. La recharge via Micro-USB se déclenche automatiquement dès la connexion d’un périphérique. Une pression longue permet d’éteindre la batterie.

Si le câble Lightning est relativement court, il permet tout de même de placer l’iPhone sur la batterie lors de la recharge. On peut ainsi recharger l’iPhone dans un sac sans risque de déconnexion. En 15 minutes, la batterie Macally permet de recharger l’iPhone 5s d’environ 15 %. Pour passer de 33 à 80 %, il nous a fallu 45 minutes et quasiment 1 h 35 pour arriver à 100 %.

Comme d’habitude, la recharge complète est toujours la phase la plus longue. Il ne restait alors plus que deux LED d’allumer soit moins de 40 % de la capacité maximale. Autant dire que le modèle 3 000 mAh ne pourra servir que pour recharger une fois un iPhone 5, 5c ou 5 s alors que la batterie de l’iPhone n’est que de 1 460 mAh. Il y a encore beaucoup de perte entre la capacité annoncée et la capacité de recharge, mais cela est vrai pour toutes les batteries portables.
Des chercheurs de l’Université de l’Illinois ont créé une batterie comestible, capable de se dissoudre lentement dans le corps. Une invention qui ouvre la voie vers des médicaments intelligents. En effet, la batterie biodégradable pourrait alimenter les capteurs ingérables, permettant de suivre les signes vitaux d’un patient, dans l’avenir.

Cette batterie du futur est faite à partir de magnésium, de fer et de tungstène, le tout plongé dans une solution saline puis recouvert d’une membrane en polyanhydride, un polymère biodégradable. Comme les ions de ces métaux sont biocompatibles et à faible concentration, ils peuvent se désagréger lentement dans l’organisme.

Pesant à peine 3,5 grammes, la batterie serait suffisamment puissante pour alimenter un implant pendant toute une journée. Le temps de dissolution varie en fonction de la température. Ainsi, plongée dans une solution d’eau salée à 37°C, elle disparaît en 11 jours. Toutefois, elle se dissout presque complètement une fois la température montée à 85°C. A long terme, ces batteries pourront équiper les capteurs et les simulateurs cardiaques à implanter dans le corps. La prochaine étape consiste à améliorer l’autonomie de cette batterie biodégradable et éventuellement, réduire davantage sa taille.

Selon le site digitimes, Apple aurait décidé d'automatiser les lignes de fabrications des batteries qui seront destinées à l'iPhone 6 dans le courant de l'année. L'objectif de cette automatisation est de réduire considérablement la main d'œuvre sur l'assemblage des iPhone, ce qui réduirait les coûts et permettrait à Apple de contourner les difficultés de ses sous-traitants pour trouver des employés.

Cette automatisation donnerait aussi la possibilité à Apple d'augmenter la cadence de production des iPhone. Il faut savoir que ce n'est pas la première chaîne de production qu'Apple à être automatisé car celles des iMac, Mac Pro et autres sont déjà entièrement automatisées avec une main-d'œuvre finale qui est uniquement nécessaire pour l'assemblage. Cette décision est également la conséquence de la montée des coûts salariaux en Chine.
Toujours selon le site digitimes, il est donc peu probable qu'Apple délocalise toute la production de ses iPhone aux États-Unis car la majorité de ses fournisseurs est toujours localisée en Chine. L'avantage des lignes de production automatisées est qu'elles permettent surtout à Apple de ne pas s'installer à proximité d'un bassin d'emploi afin de fournir la main d'oeuvre.

La société BatteryBox commercialisera à l'automne prochain une batterie externe pour les MacBook Pro et MacBook Air. Cette batterie portable dispose d'une capacité de 50 Wh (12 000 mAh) ce qui permet d'alimenter un MacBook Air pendant 12 heures ou bien encore de recharger huit iPhone. La batterie peut également faire fonctionner un MacBook Pro pendant 6 heures. Elle dispose d'un connecteur MagSafe 2 compatible avec les derniers modèles de MacBook et aussi d'un port USB permettant de la recharge des appareils mobiles.

 

La BatteryBox mesure 9,0 x 6,7 x2,5 cm pour un poids de 250 grammes. Elle se recharge à l'aide d'un port Micro USB en 9 heures, mais il est possible de la recharger à 80 % en seulement 4h30. Elle se recharge également deux fois plus vite avec un chargeur 2A comme celui de l'iPad ou bien encore le port USB d'un MacBook. Attention, la batterie peut recharger les appareils USB, mais pas les MacBook. Dans ce dernier cas, elle se contente d'alimenter le portable directement, mais la batterie interne n'est pas rechargée. Le fabricant affirme que le système d'exploitation de la batterie, baptisé BatteryOS, permet de supporter 3 000 cycles de recharge et de conserver 96 % de la capacité même après 5 ans d'utilisation.

Au final, la BatteryBox s'annonce vraiment prometteuse, mais il faudra patienter jusqu'à l'automne prochain pour pouvoir mettre la main dessus. Les précommandes sont déjà ouvertes pour un prix de 139 dollars, soit environ 95 euros.

La production à grande échelle de l’iPhone 6 n’a pas encore commencé, mais les premiers composants commencent à être commandés. Selon Digitimes, Apple a déjà passé des commandes pour les batteries de son futur smartphone. Deux fournisseurs seraient au programme, Simplo Technology et Desay Battery Technology. De son côté, Dynapack, qui est l’un des fournisseurs pour la batterie de l’iPhone 5 et de l’iPhone 5c, n’aurait pas été contacté — pour l’instant du moins. Il essaierait de pousser Apple à collaborer à nouveau avec lui, tout comme Sunwoda.
Sans surprise, la batterie de l’iPhone 6 devrait être plus importante grâce à la place gagnée. Le prochain modèle est attendu pour embarquer un écran de 4,7 pouces. Une déclinaison avec un écran de 5,5/5,7 pouces serait aussi proposée, proposant encore plus de place. La batterie intégrée sera donc plus grande. Néanmoins, rien ne dit que l’autonomie sera meilleure. En effet, un écran plus grand consomme davantage qu’un écran de 4 pouces.

Si Apple continue sur la même lancée, l’iPhone 6 sera lancé en septembre. De (petites) rumeurs et des analystes tablent sur une sortie pour cet été. Ce scénario se répète chaque année, et comme à chaque fois Apple ne propose pas de nouveaux iPhone à cette période.

13:16 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.